Comment mieux se concentrer en cours et réviser ses cours ?

Découvrez ici, pour vous, pour une année scolaire optimale, nos secrets pour mieux réviser ses cours !

Avec l’arrivée d’une nouvelle année scolaire, vous souhaitez pouvoir partir sur les meilleures bases. Depuis longtemps, bien que vous aimiez ce que vous faites, le domaine de vos études, vous peinez parfois à rester concentré, à vrai dire, c’est un phénomène humain des plus normal, mais pas irréversible. Découvrez ici quelques secrets et astuces, ayant fait leur preuve pour mieux se concentrer en cours, réviser ses cours

Une année sans souci requiert d’agir dès les premiers jours : il faut prévoir le travail à venir, organiser son temps, se donner des buts concrets… En cas de problème ou de dérapage, ne vous laissez pas submerger, réagissez ! Profitez de l’effet « bonnes résolutions » de la rentrée pour adopter des méthodes de travail qui vous seront utiles tout au long des prochains mois.

Vous avez parfois des difficultés à vous concentrer lors de l’arrivée des examens ou lorsque vous êtes assis derrière un bureau à essayer de comprendre le cours du professeur. Les camarades de classe, le bruit, quand parfois vous êtes submergé par vos émotions, vos pensées ou encore les nouvelles technologies… En bref, les distractions sont nombreuses ; alors, comment se concentrer en classe ? Comment réviser pour les examens ? Votre cerveau a besoin de changements, de pauses. Ce sont tous ces aspects que nous allons voir dans cet article. Au bout, à vous la réussite aux examens !

Quel est le rôle de l’attention et de la concentration dans l’apprentissage ?

L’attention favorise l’ouverture de tous nos sens à la réalité externe ou interne. Elle nous assure une réception maximale de toutes les informations en provenance soit de notre environnement (messages et signaux visuels, auditifs, olfactifs et autres), soit de notre milieu interne (sentiments, émotions, état physiologique). Nous n’avons pas toujours le plein contrôle de notre attention : en effet, l’attention est un réflexe essentiel pour la vie et la survie de toutes les espèces animales.

Grâce au processus de l’attention, nos ressources cérébrales sont orientées vers ce qui, dans notre environnement externe ou interne, peut-être d’une certaine importance pour notre vie, comme le signal d’un danger ou le sentiment d’un besoin.

Les avantages de développer un meilleur contrôle de l’attention et de la concentration sont :

  • Ne pas manquer une information importante
  • Pouvoir se concentrer rapidement sur une tâche
  • Devenir plus résistant aux distractions
  • Rester concentré plus longtemps
  • Avoir moins d’effort à fournir pour rester concentré
  • Maximiser l’utilisation de ses ressources intellectuelles

Comment créer un environnement propice à la concentration ?

  • Faites-vous un planning

Si vous savez que vous allez passer vos nuits à étudier, établissez un planning de vos journées. Travaillez par périodes de 30 à 60 minutes, entrecoupées de pauses de 5 à 10 minutes. Votre cerveau n’est pas capable, sauf exception, d’absorber plus. Une pause n’est pas du temps perdu, car votre cerveau a besoin de ce temps de latence pour traiter toutes les informations qu’il a reçues.

  • Si c’est possible, essayez de varier les thèmes à étudier.

Ainsi, vous ne vous ennuierez pas et vous éviterez la saturation. Rester des heures sur un même sujet est souvent contreproductif. On croit progresser, mais il n’en est rien. Le simple fait de changer de matière réactive la motivation et l’intérêt.

  • Mettez-vous un peu en marge du monde

Il est bien compliqué pour ne pas dire impossible de se concentrer au milieu du bruit, des aller et venues, des sollicitations multiples du monde extérieur. Pour une concentration optimale, isolez-vous !

  • Faites des pauses  : 

Pendant vos révisions il est tout à fait normal de « décrocher », choisissez ces moments pour faire une pause d’une ou deux minutes, puis remettez-vous au travail. Vous devez rester maitre de votre travail, savoir quand arrêter et quand reprendre.

  • Ayez toujours à portée de main de quoi écrire

Au cas où une fulgurance surviendrait. Vous reviendrez sur ces réflexions à un autre moment, après une pause, par exemple… Prenez des notes. Couchez sur le papier tout ce qui est important et que vous ne savez pas, comme des idées majeures, des éléments biographiques et des évènements majeurs. Soyez concis, notez des exemples frappants. Utilisez des abréviations pour aller plus vite. N’oubliez pas d’indiquer les références de ce que vous avez lu, au cas où vous auriez besoin d’y revenir, mais aussi pour dresser une bibliographie.

  • Étudiez activement

Les enseignants, à force d’expérience, le savent tous, mais ne l’avouent pas directement : étudier n’est jamais drôle, c’est même parfois lassant, surtout quand on aborde des sujets qu’on n’aime pas. Quand on lit ou relit, il ne suffit pas de suivre du regard les lignes, il faut mettre en œuvre certaines techniques de lecture active afin de maximiser son travail. Pendant vos lectures, posez-vous des questions. Après avoir lu quelques pages, essayez de résumer à haute voix ou par écrit ce que vous avez lu.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *